mercredi 6 avril 2011

que s'est il vraiment passe a el hoceima la nuit du 20 fev???


VOUS VOUS SOUVENEZ?

LE LENDEMAIN DES MARCHES DE 20 FEV

LA TÉLÉ/LA RADIO/LES JOURNAUX

NOUS AVAIT MATRAQUE

SUR LE CHAOS QUI A SUIVI LES MARCHES DS CERTAINES VILLES

ET SPÉCIALEMENT EL HOCEIMA:

une banque brulée

et 5 cadavres retrouves

d après les officiels

ce serait une bande de malfaiteurs

qui aurait péri en tentant de dévaliser la banque

profitant des manifs

mais là ou le bat blesse

c que les 5 familles

des 5 victimes sont là

a contester cette version

en posant des questions

o combien ....

"la nuit du 20/2 l'adjoint du proc/la police scientifique/les pompiers

sur place

on n a parle que d'un seul cadavre

et la foule n a vu qu un seul cadavre

et le lendemain

on entend subitement parler de 5 cadavres"

les familles s'empressent de témoigner

que ce soit à la presse

que ce soit à des amis

le père d imad répète à qui veut l entendre

qu il a des témoignages qu on aurait vu son fils à 10h du soir

en route vers sa maison

ie 2H après que l incendie de la banque fut maitrise..

sa mère/oum imad

a constate en allant a la reconnaissance de son fils à la morgue

que ses pieds étaient fractures!!!

et ,dit-elle,il saignait encore

ne comprenant pas

que le premier cadavre sorti fut entièrement en morceaux

alors que son fils et ses amis

soient encore reconnaissable malgré tt le temps

qu ils ont restes après le premier

et elle pose la question;

"comment tous ces experts seraient-ils partis

en laissant derrière eux 4 cadavres????

le père de nabil et sa sœur

eux aussi ont constate que la tête de leur proche était fracturée

que son espadrille/son maillot de sport rouge n étaient pas calcines!!!

quant à la femme de jamal

qui affirme que son mari n a mm pas participe a la marche

qu il n est sorti de chez lui

que le soir avec ses 2 frères et des amis

pour voir le match du barça ensemble ds un café

qu 'après le match

il serait parti chercher du pain

constatant son retard

ses frères sont allés à sa recherche

niet:aucune trace

elle a dit aussi que le corps de son mari

transporte à taza chez ses proches

dans un corbillard

qd ils ont voulu l'enterrer

ça saignait encore!!!

mais le plus extraordinaire

c la famille de jawad

cette famille affirme que le cadavre qu on lui a présenté

n est pas celui de son fils

selon la mère:son fils aurait toutes ses dents pas le cadavre!!!!

les familles ont out tenté

ils ont écrit au proc

demandant une autre autopsie

car faut le préciser

on ne leur a même pas donne le résultat de la première

elles demandent aussi le droit de visionner les cameras de la banque

le proc adjoint leur aurait dit

que si elles demandaient la camera

elles risquaient d'être poursuivies par la banque

pour les 2 milliards voles!!

toutes/les familles disent être prêtes a tout

m voir

connaitre la vérité

en affirmant

que d après des rumeurs très fortes

qui circulent dans la ville

-c petit et tt le monde se connait-

que leurs enfants auraient été arrêtés,tortures,et..transportés à la banque

pour que ça ait l air d un accident!!

pour avoir le cœur net

elles crient à qui veut les entendre

"UNE AUTOPSIE POUR LEURS ENFANTS

LE DROIT DE VISIONNER LES CAMERAS DE LA BANQUE"

est ce trop demander???,

faut il vous rappeler

que la région d el hoceima a vecu presque un état d 'exception

pendant 15 jours après le 20

on parle de celui arrêté alors qu il sortait sa poubelle ou achetait son pain

on parle de rafles dans des voitures banalisées

on parle de torture

on parle d insultes racistes

on parle..

on parle...

il y a bcq de colère

il y a aussi bcq d amertume

il y a lieu

à demander une commission d 'enquête

pour faire la lumière

sur ce qui s'est passé

il ya que

à el hoceima

"aca"bou youridou al9akika hawla ma jara"



* جعفر نبيل 19 سنة
* القاضي عماد 18 سنة
* بنقدور جواد 25 سنة
* لسالمي جمال 24 سنة
* البوعزاوي سمير 17 سنة

jeudi 1 mai 2008

l'horreur

ils dejeunainet......



Ahmed Abou Maateq : "Ma femme et mes enfants étaient en train de déjeuner. Quand je suis revenu, je n’ai trouvé que des lambeaux de chair"lundi 28 avril 2008.

Une mère de famille, ses quatre enfants âgés de un à cinq ans et un combattant ont été tués lundi 28 avril par des tirs des forces d’occupation à Gaza, selon des sources palestiniennes, alors que des groupes résistants doivent se rendre au Caire pour discuter d’une trêve.
Les quatre frères et soeurs - Moussab Abou Maateq (1 an), Hana Abou Maateq (3 ans), Roudeina Abou Maateq (4 ans) et Saleh Abou Maateq (5 ans) - ont été tués par un tir d’obus de char qui a touché leur maison, a indiqué un médecin des services d’urgence de l’hôpital Kamal Adwane de Beit Lahya. Leur mère, Miassar Abou Maateq, 40 ans, grièvement blessée dans l’explosion, est décédée à l’hôpital, a précisé le médecin.
La cinquième victime est un résistant du Jihad islamique, a déclaré une source au sein du groupe résistant.
Selon une source au sein des services de sécurité palestiniens, des combats entre des résistants du Jihad islamique et l’armée d’occupation se déroulaient dans le secteur de la maison, près de la frontière au nord de la bande de Gaza. "Il y a eu des tirs de chars de l’armée israélienne. Des hommes armés ont été touchés", a affirmé une porte-parole de l’armée d’occupation, précisant qu’un soldat avait également été blessé.
L’armée d’occupation a précisé avoir attaqué des résistants qui avaient tenté de s’approcher de la frontière. Au cours des affrontements, les résistants ont tiré des roquettes anti-chars et des obus de mortiers, a-t-elle insisté. Selon le père des quatre enfants, ces derniers prenaient leur petit-déjeuner avec leur mère dans la cour de leur maison quand un obus a explosé contre la porte d’entrée.
"Je suis sorti de la maison quelques instants pour aller chercher un de mes enfants et j’ai entendu le bruit d’une explosion", a indiqué à la presse Ahmed Abou Maateq, 70 ans, dans la cour de sa maison dont le sol était recouvert de sang. "Ma femme et mes enfants étaient en train de déjeuner. Quand je suis revenu, je n’ai trouvé que des lambeaux de chair", a-t-il ajouté.
En riposte, le Jihad islamique et le Hamas ont revendiqué des tirs de roquettes. Au moins 13 de ces engins ont été tirés, selon l’armée d’occupation. Au moins 443 personnes, en majorité des Palestiniens, ont été tuées depuis que les pourparlers israélo-palestiniens ont été relancés dans la foulée de la conférence internationale d’Annapolis, fin novembre, aux Etats-Unis, selon un décompte établi par l’AFP.
Ismaïl Haniyeh, a condamné dans un communiqué "le massacre qui révèle le vrai visage de l’occupant israélien criminel et de ses tentatives constantes de détruire les efforts régionaux et internationaux pour lever le siège et faire cesser les attaques". M. Haniyeh faisait référence aux efforts égyptiens en cours pour tenter de trouver un accord de trêve entre le Hamas et l’autorité d’occupation.
Plusieurs factions de la Résistance devaient se rendre lundi au Caire pour discuter avec les responsables égyptiens de "l’accalmie" proposée par le Hamas en échange d’une ouverture des points de passage de la bande de Gaza, de l’arrêt des opérations israéliennes et la libération de prisonniers.
Le Hamas a proposé l’établissement d’une "accalmie" de six mois dans la bande de Gaza qui s’étendrait ensuite à la Cisjordanie. Vendredi, l’autorité d’occupation a refusé d’accorder du crédit à cette proposition alors que la situation humanitaire s’est aggravée à Gaza avec l’interruption de l’aide de l’ONU, faute de carburant.
Le Hamas, par la voix de son chef Khaled Mechaal, a indiqué samedi attendre "un engagement écrit d’Israël vis-à-vis des détails d’une accalmie avec les factions palestiniennes".
(Lundi, 28 avril 2008 - avec les agences de presse)
PÉTITION
Non au terrorisme de l’État d’Israël contre les peuples Palestinien et Libanais
Signez et faites signer la pétition à l’adresse :
http://www.aloufok.net/article.php3 ?id_article=32

Tags: palestine Modifier des tags
mercredi, 30 avril 2008 - 08:26 (BST) Modifier Supprimer Lien permanent 1 commentaire
affiche denonçant l'incendie de casa

handouf et safsafi
l'ont confectionnée
si parlante
si vraie
que cette flamme
reste devant nous
pour qu'on n'oublie pas
pour que ça ne se reproduise plus
pour qu'on ne traite plus
ceux et celles
qui font la fortune
qui produisent
comme des moins que rien..
Tags: Ajouter des tags
mardi, 29 avril 2008 - 20:49 (BST) Modifier Supprimer Lien permanent 0 commentaires
la douleur

je n'ai pas osé les ragarder
je n'ai pas osé leur parler:
une rescapée n'arraitait de répéter
"skhfate ,tchawtate"/"elle s'est evanouie,elle a été rotie"
parlant d'une de ses camarades
brulée vive...............
des femmes
des jeunes hommes
des mineurs
et oui
cet "atlier"
prouve à ceux qui prétendaient que
les choses ont changé!!
toute l'horreur de la realité...
un crime abominable..
en deterre bcq d'autres:
40 des 220 ouvrier/es seulement
sont déclarés à la Cnss...
des mineurs y triment...
pas de respect du smig....
ce drame abominable
devoile la nature
de ce patronnat avide
cupide,arrogeant...
fort de la collusion du gouvernement
sa complicité
pourquoi parler de complicité
ce sont les memes
la plupart de nos patrons
sont ou ont été ministres
ou hauts responsables ..
les ouvrier/es n'ont personne
ne sont pas assez organisés
avec 25 syndicats!!!!!
divisés,ne croyant plus à ces structures
figées ;bureaucratiques...
ce qui arrive devrait sonner l'alarme
seule l'unité
l'organisation
la lutte pourront
permettre de tenir téte
de résister
de lever la tete
de retrouver sa dignité
son humanité
lutter n'est plus un choix
c'est une necessité
ni de cartes de travail...
Tags: lisasfa Modifier des tags
mardi, 29 avril 2008 - 12:18 (BST) Modifier Supprimer Lien permanent 2 commentaires
et le massacre continue

le nombre de morts/assassinés/brulés vifs
ne cesse d'augmenter
le journal al alam proche du "premier ministre"
parle de plus de 6o..
certaines familles cherchent encore leurs enfants...
la désolation
le desarroi..
et comme si ça ne suffisait pas!!
un autre atlier a brulé
a hay tacharouk/sid barnoussi/casa
faisant trois morts!!!!
sinon
tout va bien
les gens vaquent à leurs occuppations
la télé transmet des soirées dansantes..
c rien
ce ne sont que des ouvriers!!!
je suis scandalisée
outrée
et si ..triste

la douleur


je n'ai pas osé les ragarder
je n'ai pas osé leur parler:
une rescapée n'arraitait de répéter
"skhfate ,tchawtate"/"elle s'est evanouie,elle a été rotie"
parlant d'une de ses camarades
brulée vive...............
des femmes
des jeunes hommes
des mineurs
et oui
cet "atlier"
prouve à ceux qui prétendaient que
les choses ont changé!!
toute l'horreur de la realité...
un crime abominable..
en deterre bcq d'autres:
40 des 220 ouvrier/es seulement
sont déclarés à la Cnss...
des mineurs y triment...
pas de respect du smig....
ce drame abominable
devoile la nature
de ce patronnat avide
cupide,arrogeant...
fort de la collusion du gouvernement
sa complicité
pourquoi parler de complicité
ce sont les memes
la plupart de nos patrons
sont ou ont été ministres
ou hauts responsables ..
les ouvrier/es n'ont personne
ne sont pas assez organisés
avec 25 syndicats!!!!!
divisés,ne croyant plus à ces structures
figées ;bureaucratiques...
ce qui arrive devrait sonner l'alarme
seule l'unité
l'organisation
la lutte pourront
permettre de tenir téte
de résister
de lever la tete
de retrouver sa dignité
son humanité
lutter n'est plus un choix
c'est une necessité
ni de cartes de travail...

mercredi 23 avril 2008